Charte concernant le massage de relaxation 
Basé sur des objectifs de détente, d’assouplissement, de revitalisation et de bien-être, le massage de relaxation touche à la part d’humanité présente en chaque individu et vécue dans sa plus simple expression. Son principal intérêt réside dans la qualité de la relation, créée dans l’espace et le temps du massage, grâce à une technique que chaque masseur exerce comme un langage personnel. 
 
Les adhérents de l’association Sajmah, regroupés ici sous le terme générique de « masseurs» sans distinction de niveau, ni de pratique, sont des personnes qui pratiquent régulièrement le massage ou qui sont en cours de formation. Ils s’engagent à respecter les différents points de la présente charte dans un esprit de qualité et de rigueur. 
 
-1- Chaque masseur conserve, sur le plan juridique et financier, une complète autonomie dans la mise en œuvre de sa pratique personnelle dont il assume l’entière responsabilité. 
 
-2- Il affirme une compétence dans le domaine qui est le sien et reste ouvert à toute évolution et actualisation de sa technique en favorisant les échanges. 
 
-3- Il veille à réunir les conditions nécessaires à une relaxation optimale. En accord avec l’éthique de l’association, le masseur doit assurer la maîtrise de son massage. La séance ainsi préparée et cadrée, il peut alors agir en toute liberté et souplesse. 
 
-4- Le cadre du massage s’accompagne d’une hygiène rigoureuse : propreté, bonne forme et détente physique, disponibilité et ouverture d’esprit. 
 
-5- Dans le domaine de la relaxation, la passion de masser qui anime le praticien ne doit pas se confondre avec une volonté de guérir. Ainsi, le masseur ne doit se substituer ni à un médecin, ni à un kinésithérapeute. En cas de doutes sur les conséquences de son action, il est préférable de s’abstenir d’agir. 
 
-6- Dans le don et le toucher d’éveil, ce qui caractérise l’attitude du masseur est une présence attentive, respectueuse et la plus neutre possible, c’est-à-dire qu’il doit pouvoir tenir à l’écart ses intentions personnelles afin de ne se concentrer que sur le massage en cours. 
 
-7- Par la qualité de son toucher, le masseur doit gagner la confiance du massé et l’accompagner dans sa décontraction. Il doit cependant être vigilant à ne pas créer un ascendant psychologique ou affectif sur le massé. 
 
-8- La proximité du massage peut révéler une sensibilité commune, souvent empreinte de sensualité, voire d’érotisme : ce n’est pas un tabou. Cependant, il est préférable que le masseur reste dans le cadre du massage tel qu’il a été préalablement défini et qu’il tienne ainsi une éventuelle activité sexuelle en dehors de la séance. 
 
-9- Le massé doit pouvoir s’abandonner en toute quiétude à son cheminement intérieur de détente. Ainsi, il est indispensable que chacun des deux dissocie la séance de ce qui peut se vivre avant et après le massage. 
 
-10- Il est important de pratiquer régulièrement. Ainsi, le masseur développe son assurance, mais aussi sa créativité et son plaisir.